Résultats

Cette section présente un aperçu de notre rendement financier pour l’exercice 2011 comparativement à l’exercice 2010 ainsi que pour l’exercice 2010 comparativement à l’exercice 2009. Il convient de noter qu’afin d’aider les investisseurs à mieux comprendre notre rendement, nous avons recours à plusieurs mesures, dont certaines ne sont pas reconnues par les IFRS. Ces mesures financières sont définies à la page 2 du présent rapport de gestion et constituent des éléments importants dont il faut tenir compte lors de l’analyse de notre rendement.

Rendement global

  • Les produits ont diminué de 72,3 M$, ou 5,2 %, comparativement à l’exercice précédent, pour atteindre 1 328,9 M$.
  • Le bénéfice opérationnel avant amortissements, dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles, frais connexes à l’acquisition et frais de restructuration et charges spéciales (BAIIA) a diminué de 77,4 M$, ou 10,2 %, par rapport à l’exercice précédent, pour se chiffrer à 679,7 M$.

Faits saillants1, 2, 3
(en milliers de dollars canadiens, sauf l’information sur les actions)
Téléchargez le fichier Excel (XLS 19 KB)

Exercices clos les 31 décembre

 

2011

2010

Produits

1 328 866

$

1 401 129

$

Bénéfice opérationnel avant amortissements, dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles, frais connexes à l’acquisition et frais de restructuration et charges spéciales (BAIIA)

679 707

$

757 108

$

(Perte) bénéfice de base par action attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires

Lié(e) aux activités poursuivies

(5,33)

$

0,42

$

Total

(5,58)

$

0,44

$

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles des activités poursuivies

336 573

$

569 607

$

Flux de trésorerie disponibles liés aux activités poursuivies4

275 174

$

529 211

$

  • 1 Le 25 mars 2011, Yellow Média inc. a annoncé la conclusion d’une entente définitive visant la vente de son secteur Médias verticaux. Par conséquent, les résultats du secteur Médias verticaux sont présentés à titre d’activités abandonnées et ne sont pas pris en compte dans ces chiffres. La transaction a été conclue le 28 juillet 2011.
  • 2 Les chiffres de 2010 incluent les résultats du Fonds. En outre, les chiffres correspondants de l’exercice 2010 ont été retraités pour que leur présentation soit conforme aux IFRS.
  • 3 Nous avons mené à terme les acquisitions de Canpages Inc. (Canpages) le 25 mai 2010, de Mediative Performance LP (Mediative LP), auparavant Enquiro Search Solutions Inc. (Enquiro), le 21 septembre 2010, d’Uptrend Media Inc. (Uptrend Media) le 20 octobre 2010 et d’AdSplash Inc. le 28 octobre 2010. Par conséquent, les résultats de 2010 et de 2011 incluent les résultats des entités acquises à compter de la date de leur acquisition respective. Nous avons également cédé LesPAC le 14 novembre 2011. Par conséquent, les données de 2011 comprennent les résultats de LesPAC jusqu’à la date de son désinvestissement.
  • 4 Se reporter à la section 4 pour un rapprochement des flux de trésorerie disponibles liés aux activités poursuivies avec les IFRS.

Rendement par rapport à la stratégie de l’entreprise

Déterminés à positionner Yellow Média inc. à titre de fournisseur chef de file de médias de performance et de solutions marketing au Canada, en 2011, nous avons dirigé nos efforts principalement sur les activités suivantes :

  • l’expansion de la proposition de valeur et des produits offerts à l’intention des annonceurs grâce au lancement de notre nouvelle Solution 360° Pages Jaunes;
  • l’amélioration de l’expérience des utilisateurs et l’accroissement de l’utilisation de notre réseau de médias;
  • l’élaboration d’une stratégie nationale complète et convaincante grâce à la création de Mediative.

Amélioration et expansion des produits offerts

Solution 360° Pages Jaunes – En 2011, notre objectif premier consistait à offrir à notre clientèle une valeur et une expérience de qualité supérieure en mettant l’accent sur le déploiement de notre Solution 360° Pages Jaunes. Cette proposition de valeur unique constitue un élément clé de notre transformation numérique, car elle permet aux annonceurs d’obtenir une visibilité sans précédent grâce aux produits en ligne, mobiles et imprimés, ainsi qu’un accès à divers services, comme le développement de sites Web, le marketing par moteur de recherche et l’optimisation des moteurs de recherche. Tout notre personnel de vente a reçu une formation relative à la Solution 360° Pages Jaunes au cours du premier trimestre, et la solution a pu être offerte aux annonceurs canadiens dès le deuxième trimestre de 2011. Depuis le lancement de notre Solution 360° Pages Jaunes, nous avons vendu environ 11 000 sites Web à l’intention des PME, ce qui fait de notre Société l’un des principaux fournisseurs de sites Web du Canada. Les résultats obtenus jusqu’à maintenant sont prometteurs, et nous croyons que la Solution 360° Pages Jaunes nous permettra de bonifier nos produits moyens par annonceur et d’améliorer les renouvellements de la part des annonceurs.

Site Web Solution 360° Pages Jaunes – Lorsque nous avons lancé notre nouvelle Solution 360° Pages Jaunes, nous avons également mis en ligne un site Web destiné à nos annonceurs afin de présenter notre gamme de produits et de services et de répondre aux besoins de marketing des entreprises canadiennes en leur proposant une solution multiplateforme complète et intégrée qui soit simple, directe et interactive. Le site a été couronné du Grand Prix Boomerang décerné au meilleur site d’entreprise à entreprise dans la catégorie Grande entreprise. Il s’agit là d’une importante reconnaissance des progrès que nous avons accomplis vers notre transformation numérique.

ProfilMarchéMC – Au cours du premier trimestre de 2011, GPJ a lancé ProfilMarchéMC, le premier outil automatisé gratuit du genre au Canada. ProfilMarchéMC produit des rapports personnalisés pour donner aux PME un aperçu du marché sur lequel elles exercent leurs activités, de leur performance en ligne, de leurs concurrents et de la façon dont elles peuvent améliorer leur visibilité en ligne et leur stratégie publicitaire. L’Association du marketing relationnel a récemment primé cet outil.

Expérience des utilisateurs

Expérience en ligne – Nous avons déployé des efforts considérables en 2011 pour enrichir l’expérience des utilisateurs de notre réseau de médias en ligne. Nous avons remanié la présentation du site pj.ca et accru sa performance, le rendant plus rapide et rehaussant la valeur pour les annonceurs grâce à l’amélioration de l’exécution des produits et à l’augmentation du nombre d’occasions d’affaires produites. De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées à pj.ca; les cartes ont notamment été améliorées, ce qui facilite la recherche locale, et de nouvelles fonctions telles que « Promos à proximité » et la recherche par proximité permettent aux utilisateurs de prendre des décisions d’achat plus judicieuses en simplifiant leur expérience de magasinage. Notre réseau de sites pour le trimestre a atteint en moyenne 9,5 millions de visiteurs uniques non dupliqués, soit 38 % de la population en ligne au Canada.

Canada411.ca, l’outil que les Canadiens utilisent le plus et dans lequel ils ont le plus confiance lorsqu’ils cherchent les coordonnées de personnes et d’entreprises, a aussi fait l’objet d’un remaniement et d’améliorations; les données tirées des principaux médias sociaux FacebookMD, TwitterMD et LinkedInMD sont désormais intégrées aux résultats des recherches.

Services de recherche mobile – Notre stratégie est axée sur l’amélioration continue de l’expérience et de l’engagement des utilisateurs des services de recherche mobile afin de procurer une valeur ajoutée à nos annonceurs. En 2011, nous avons mis à niveau notre application Pages Jaunes en y intégrant nombre de nouvelles fonctions et fonctionnalités qui offrent aux consommateurs un contenu plus pertinent les aidant à prendre de meilleures décisions d’achat. L’information que nous offrons aux utilisateurs comprend notamment des photos, des vidéos, le site Web de l’annonceur, des critiques et des promotions et bonnes affaires locales.

Nos applications de recherche mobile ont été téléchargées 3,7 millions de fois. Notre stratégie initiale consistait à attirer des visiteurs vers nos applications. Comme nous avons atteint la masse critique vers le milieu de 2011, nous avons lancé nos deux premiers produits mobiles : Positionnement commandité et Filtre de marque. Le produit Positionnement commandité permet aux entreprises de figurer en tête de liste dans les résultats de toute recherche mobile cadrant avec les services qu’elles offrent, ce qui leur procure un placement et une visibilité de premier ordre. Quant au produit Filtre de marque, il permet aux entreprises nationales de promouvoir leur marque et leurs coordonnées d’entreprise.

En décembre de cette année, les services géolocalisés de notre application mobile Pages JaunesMC ont reçu le prix accordé à la meilleure application mobile lors de la remise 2011 des prix Digi Awards. Notre application pour iPhone maintient son excellent classement dans les applications de productivité proposées par Apple et a également été sélectionnée pour la deuxième fois dans la liste Rewind des 100 meilleures applications compilée en 2011.

Toujours en 2011, nous avons lancé ShopWiseMC, qui est une nouvelle application pour iPhone qui repère les soldes les plus avantageux offerts sur des produits et des services dans une région géographique donnée. Grâce à sa banque de données, la plus grande au pays, ShopWiseMC aidera les Canadiens à magasiner plus intelligemment en les faisant profiter des soldes offerts près de chez eux.

Partenariats – Une composante clé de notre stratégie numérique consiste à mettre sur pied des partenariats en matière de trafic et de distribution de façon à augmenter le nombre d’occasions d’affaires pour nos annonceurs. Par exemple, nous continuons de soutenir les entrepreneurs canadiens du secteur de la technologie grâce au programme YellowAPI à l’intention des développeurs. À l’heure actuelle, plus de 1 500 développeurs se sont inscrits au portail YellowAPI.com, et nous continuons sans cesse d’établir des partenariats en Amérique du Nord avec d’autres entreprises de premier plan du secteur des applications mobiles et en ligne afin de générer du trafic additionnel vers GPJ au profit de nos annonceurs. Ainsi, le site Web mobile Yahoo.ca a commencé à intégrer les résultats de pagesjaunes.ca dans ses recherches à l’échelle locale. Nous avons aussi conclu un partenariat avec Skype au début de l’année : il s’agit d’une initiative novatrice au Canada qui met gratuitement en communication les utilisateurs de Skype avec les annonceurs en ligne de GPJ, ce qui incite davantage les utilisateurs à appeler nos annonceurs. Nous avons également conclu une entente de un an avec météomédia.com, dont les pages Prévisions locales en ligne proposent maintenant l’application interactive Promo du jour.

Stratégie nationale

Mediative – Il y a un an, nous avons lancé Mediative, qui est maintenant l’une des plus importantes entreprises intégrées de publicité et de marketing numérique au Canada. Mediative a une riche expérience dans le développement de solutions de marketing uniques et innovantes pour les entreprises nationales. En 2011, nous avons été désignés par TopSEOs comme la meilleure entreprise au Canada dans deux catégories de solutions de performance. Autorité indépendante de l’industrie du marketing de recherche, TopSEOs évalue et classe les meilleurs fournisseurs du secteur du marketing Internet. Mediative a été nommée meilleure entreprise de services SEO corporatifs et meilleure entreprise de marketing de recherche intégré. Mediative est maintenant au service de certaines des plus importantes marques en Amérique du Nord, comme WalMart, Future Shop, Sears et Disney, entre autres. Elle est également l’une des chefs de file en matière de réseau de présentation d’annonces au Canada, gérant l’ensemble des annonces d’environ 500 sites Web, notamment ceux de Best Buy, de Martha Stewart, de Sears, de Future Shop et de Toys ’R Us. Le réseau publicitaire de Mediative reçoit plus de 15 millions de visiteurs uniques par mois.

Résultats opérationnels et financiers consolidés

Résultats consolidés1
(en milliers de dollars canadiens, sauf l’information sur les actions)

Téléchargez le fichier Excel (XLS 51 KB)

 

Exercices clos les 31 décembre

 

2011

20101

20101, 3

20092, 3

Produits

1 328 866

$

1 401 129

$

1 679 860

$

1 639 884

$

Coûts opérationnels

649 159

 

644 021

 

829 545

 

746 446

 

Bénéfice opérationnel avant amortissements, dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles, frais connexes à l’acquisition et frais de restructuration et charges spéciales

679 707

 

757 108

 

850 315

 

893 438

 

Amortissements

160 906

 

180 265

 

270 117

 

142 414

 

Dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles

2 900 000

 

-

 

-

 

315 000

 

Frais connexes à l’acquisition

7 743

 

30 575

 

30 539

 

-

 

Frais de restructuration et charges spéciales

26 142

 

31 391

 

33 903

 

40 316

 

(Perte opérationnelle) bénéfice opérationnel

(2 415 084)

 

514 877

 

515 756

 

395 708

 

Charges financières, montant net

130 582

 

148 437

 

144 796

 

114 600

 

Profit à la cession présumée d’un placement en titres de capitaux propres

-

 

-

 

(2 374)

 

-

 

Profit à la cession d’une filiale

(6 211)

 

-

 

(2 338)

 

-

 

(Perte) bénéfice avant dividendes sur actions privilégiées de séries 1 et 2, impôt sur le résultat, dépréciation et quote-part des pertes liées aux participations dans des entreprises associées

(2 539 455)

 

366 440

 

375 672

 

281 108

 

Dividendes sur actions privilégiées de séries 1 et 2

19 187

 

21 171

 

21 171

 

22 427

 

(Perte) bénéfice avant impôt sur le résultat, dépréciation et quote-part des pertes liées aux participations dans des entreprises associées

(2 558 642)

 

345 269

 

354 501

 

258 681

 

Provision pour impôt sur le résultat

87 149

 

93 583

 

60 527

 

42 710

 

Dépréciation de la participation dans une entreprise associée (déduction faite de l’impôt sur le résultat de 0,2 M$)

50 271

 

-

 

-

 

-

 

Quote-part des pertes liées aux participations dans des entreprises associées

12 060

 

19 900

 

19 939

 

7 089

 

(Perte nette) bénéfice net lié(e) aux activités poursuivies

(2 708 122)

 

231 786

 

274 035

 

208 882

 

Perte nette liée aux activités abandonnées, déduction faite de l’impôt sur le résultat

(120 877)

 

(2 380)

 

-

 

-

 

(Perte nette) bénéfice net

(2 828 999)

$

229 406

$

274 035

$

208 882

$

(Perte) bénéfice de base par action2 attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires

 

 

 

 

 

 

 

 

Lié(e) aux activités poursuivies

(5,33)

$

0,42

$

0,53

$

0,40

$

Total

(5,58)

$

0,44

$

0,53

$

0,40

$

(Perte) bénéfice dilué(e) par action2 attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires

 

 

 

 

 

 

 

 

Lié(e) aux activités poursuivies

(5,33)

$

0,38

$

0,47

$

0,36

$

Total

(5,58)

$

0,40

$

0,47

$

0,36

$

Total de l’actif

5 048 932

$

9 211 110

$

9 300 248

$

8 941 606

$

Dette à long terme

1 510 892

$

1 923 203

$

2 218 203

$

2 225 720

$

Instruments échangeables et convertibles

184 214

$

319 029

$

319 029

$

83 886

$

Actions privilégiées de séries 1 et 2

149 173

$

446 725

$

446 725

$

472 777

$

  • 1 Les chiffres de 2010 incluent les résultats du Fonds.
  • 2 Les chiffres comparatifs de 2009 se rapportent aux données par part de fiducie.
  • 3 Les résultats selon les PCGR du Canada et les résultats de Trader sont inclus dans les résultats des activités poursuivies.

Analyse des résultats opérationnels et financiers consolidés

Les comptes consolidés de résultat de Yellow Média inc. présentent les résultats du secteur Annuaires jusqu’au poste intitulé « (Perte nette) bénéfice net lié(e) aux activités poursuivies » étant donné que les résultats des activités de Trader dans les médias imprimés et en ligne pour les secteurs de l’automobile et des articles d’usage courant sont présentés à titre d’activités abandonnées.

Comparaison de l’exercice 2011 et de l’exercice 2010

Produits

En 2011, les produits ont diminué pour se chiffrer à 1 328,9 M$, contre 1 401,1 M$ en 2010. La diminution des produits au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2011 est imputable à la baisse des produits provenant des médias imprimés au sein de nos marchés traditionnels, en partie contrebalancée par l’augmentation des produits tirés des activités en ligne. L’apport de Canpages a contrebalancé la baisse des produits dans nos marchés de produits imprimés traditionnels au premier semestre de 2011, puisque cette entreprise a été acquise en mai 2010. Au 31 décembre 2011, le nombre d’annonceurs, à l’exclusion de Canpages, s’établissait à 340 000, comparativement à 365 000 au 31 décembre 2010, ce qui correspond à une baisse de 7 %. Les renouvellements de la part des annonceurs ont légèrement reculé, s’établissant à 87 % au 31 décembre 2011, comparativement à 88 % au 31 décembre 2010. Au cours des douze derniers mois, GPJ a attiré environ 24 000 nouveaux annonceurs. Bien que le nombre d’annonceurs ait diminué, les produits moyens par annonceur sont demeurés relativement stables à environ 3 400 $ par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. Au 31 décembre 2011, les unités génératrices de produits1 par annonceur étaient restées à peu près les mêmes, soit 1,68, comparativement à 1,70 à la même date l’an dernier.

Au 31 décembre 2011, excluant Canpages, la proportion d’annonceurs ayant choisi d’annoncer à la fois dans les annuaires imprimés et en ligne était de 63,4 % pour tout le Canada, par rapport à 65,2 % pour la période correspondante de l’exercice précédent.

Les produits tirés des activités en ligne se sont élevés à 346,1 M$, soit une croissance de 29,6 % pour l’exercice 2011. En plus d’avoir été stimulée par le lancement de nouveaux produits, la croissance des produits tirés des activités en ligne est attribuable aux produits de la société Canpages, acquise en mai 2010, et de Mediative, notre fournisseur de solutions numériques et de marketing pour les agences et les annonceurs nationaux, lancé en octobre 2010. Notre réseau de sites Web pour le secteur Annuaires a attiré en moyenne 9,5 millions de visiteurs uniques non dupliqués2 au cours du quatrième trimestre de 2011, ce qui représente 38 %2 des internautes au Canada.

Nous prévoyons que la croissance des produits des activités ordinaires résultant de nos produits en ligne se poursuivra. Toutefois, cette croissance ne devrait pas compenser le repli des résultats de nos produits imprimés traditionnels à court terme. Par conséquent, nous continuons à nous concentrer sur l’amélioration du positionnement de nos plateformes en investissant dans le lancement de nouveaux produits, en mettant en œuvre notre stratégie liée à la Solution 360° Pages Jaunes et en optimisant la couverture de notre marché.

BAIIA

Le BAIIA a diminué de 77,4 M$ pour s’établir à 679,7 M$ en 2011, comparativement à 2010 où il s’était chiffré à 757,1 M$. Bien que la plupart de nos nouveaux produits de placement en ligne nous aient permis de dégager des marges semblables à celles qu’obtiennent nos produits imprimés sur nos marchés locaux, la baisse des produits tirés des médias imprimés a entraîné la baisse du BAIIA.

Le coût des produits vendus a augmenté de 27,5 M$ pour s’établir à 392,5 M$ en 2011, contre 365 M$ en 2010. L’augmentation pour l’exercice clos le 31 décembre 2011 découle de la hausse des frais par suite de l’acquisition de Canpages et de notre division Médiative en 2010, contrebalancée par la baisse des coûts de fabrication associée à la baisse des produits tirés des produits imprimés.

En 2011, la marge brute a diminué pour s’établir à 70,5 %, comparativement à 74 % en 2010. Cette baisse s’explique par des marges plus faibles en ce qui a trait à Canpages, à Wall2Wall et à notre division Mediative.

Les frais généraux et d’administration ont diminué de 22,4 M$ en 2011 pour s’établir à 256,7 M$, contre 279,1 M$ en 2010. En 2010, nous avions engagé des coûts liés à la conversion et à la création d’une nouvelle image de la marque en raison de notre conversion de fiducie de revenu en société par actions.

  • 1 Les unités génératrices de produits déterminent le nombre de groupes de produits choisis par les annonceurs.
  • 2 Source : comScore Media Metrix Canada (les données excluent LesPAC pour le mois de décembre).
Amortissements

La dotation aux amortissements a diminué pour se chiffrer à 160,9 M$ en 2011, alors qu’elle s’était établie à 180,3 M$ au dernier exercice. La diminution pour l’exercice clos le 31 décembre 2011 est principalement attribuable à la baisse de l’amortissement de certaines immobilisations incorporelles liées à l’acquisition de Canpages.

Dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles

Après un examen détaillé de ses plans stratégique et opérationnel réalisé au troisième trimestre de 2011, Yellow Média inc. a déterminé que la recouvrabilité de la valeur comptable de certaines de ses immobilisations devait être revue à des fins de dépréciation. Comme il a été annoncé le 28 septembre 2011, nous avons donc comptabilisé une charge de 2,9 G$ relativement à la dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles. Cette charge pour perte de valeur n’a eu aucune incidence sur les activités de la Société, sur sa liquidité, ses flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles, ses ententes de crédit conclues avec les banques, ni ses actes de fiducie relatifs aux billets.

Frais connexes à l’acquisition

Nous avons engagé des frais de 7,7 M$ au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2011 relativement à des investissements potentiels. En 2010, nous avions engagé des frais de 30,6 M$; ces frais se rapportaient principalement à notre acquisition de Canpages, de RedFlagDeals.com, de Restaurantica, d’Enquiro, d’Uptrend Media, d’AdSplash et de 411.ca.

Frais de restructuration et charges spéciales

Au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2011, nous avons engagé des coûts de 26,1 M$, comparativement à 31,4 M$ à l’exercice précédent en raison de la création de centres d’excellence et des réorganisations internes. Ces coûts étaient liés à la réduction de la main-d’œuvre, à l’élimination d’activités faisant double emploi et à la résiliation de certaines obligations contractuelles. En outre, en 2011, nous avons entrepris la révision complète de nos annuaires imprimés de Canpages, avons éliminé la publication de certains annuaires redondants et intégrerons les activités de Canpages à celles de GPJ.

Charges financières

Les charges financières ont diminué de 17,9 M$ pour s’établir à 130,6 M$ en 2011. Cette baisse au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2011 est attribuable à un profit accru au rachat d’instruments d’emprunt, partiellement contrebalancé par la prime de remboursement payée relative à un swap sur rendement total et la hausse de l’amortissement et de la radiation des frais de financement différés. L’augmentation du taux d’intérêt effectif découle de l’abandon du programme de papier commercial et de la hausse des coûts relatifs à la facilité de crédit après la révision à la baisse de notre cote de solvabilité.

Profit à la cession d’une filiale

En 2011, la Société a vendu les actifs de LesPAC.com à Technologies Interactives Mediagrif Inc. pour une contrepartie nette de 70,9 M$. La transaction a été conclue le 14 novembre 2011 et s’est traduite par un profit de 6,2 M$.

Dividendes sur actions privilégiées de séries 1 et 2

Les dividendes sur les deux séries d’actions privilégiées rachetables se sont élevés à 19,2 M$ en 2011, comparativement à 21,2 M$ à l’exercice précédent. Cette baisse s’explique par la diminution du nombre d’actions privilégiées découlant du rachat d’actions dans le cadre de notre offre publique de rachat dans le cours normal des activités.

Provision pour impôt sur le résultat

Le taux d’imposition combiné fédéral-provincial prévu par la loi s’est établi à 27,9 % et à 29,9 % pour les exercices clos les 31 décembre 2011 et 2010, respectivement. La Société a inscrit une charge d’impôt de 3,4 % liée à la perte et une charge d’impôt de 27,1 % sur le bénéfice pour les exercices clos les 31 décembre 2011 et 2010, respectivement. Comme la dépréciation du goodwill et de Ziplocal comptabilisée en 2011 n’est pas entièrement déductible aux fins de l’impôt, la Société a comptabilisé une charge de 87,1 M$ pour l’exercice, comparativement à une charge de 93,6 M$ en 2010. N’eut été de ces éléments, le taux d’imposition effectif en 2011 aurait été conforme aux taux prévus par la loi.

Dépréciation des participations dans des entreprises associées

Au cours de l’exercice, Yellow Média inc. a déterminé que sa participation dans Ziplocal LP (« Ziplocal ») avait subi une perte de valeur et a, par conséquent, comptabilisé une perte nette de 50,3 M$ afin de ramener à néant sa participation nette dans Ziplocal. Ziplocal était en défaut à l’égard de ses dettes et avait entrepris d’importantes initiatives de restructuration.

Quote-part des pertes liées aux participations dans des entreprises associées

En 2011, nous avons comptabilisé notre quote-part des pertes liées à nos participations dans 411.ca et Acquisio, qui s’élève à 12,1 M$, comparativement à 19,9 M$ pour l’exercice précédent. La baisse pour l’exercice s’explique par le fait qu’aucune quote-part des pertes découlant de notre participation dans Ziplocal n’a été comptabilisée, car cette participation a été radiée au deuxième trimestre de 2011. Le montant constaté comprend l’amortissement des immobilisations incorporelles relatif à ces placements en titres de capitaux propres.

Perte nette liée aux activités abandonnées

Le 25 mars 2011, Yellow Média inc. a annoncé la conclusion d’une entente définitive visant la vente de la Société Trader. La transaction a été conclue le 28 juillet 2011. Les activités relatives à l’immobilier et à l’emploi ainsi que celles du site Web LesPAC.com ont été exclues du désinvestissement. La Société a vendu les actifs de LesPAC.com le 14 novembre 2011. Quant aux activités relatives à l’immobilier et à l’emploi, GPJ en demeure propriétaire et gestionnaire. Nous avons donc reclassé les résultats des médias verticaux des secteurs de l’automobile et des articles d’usage courant dans les activités abandonnées. Par conséquent, le compte consolidé de résultat de l’exercice antérieur et les flux de trésorerie consolidés ont été retraités afin qu’ils reflètent cette modification.

Les résultats des activités abandonnées liées aux activités des secteurs de l’automobile et des articles d’usage courant comprennent des produits de 148,1 M$ pour l’exercice clos le 31 décembre 2011, comparativement à 254 M$ pour l’exercice précédent. Les résultats des deux exercices ne sont pas comparables, car nous avons conclu la vente de la Société Trader le 28 juillet 2011.

Le BAIIA lié aux activités des secteurs de l’automobile et des articles d’usage courant a diminué pour s’établir à 34,7 M$ pour 2011, comparativement à 74,9 M$ pour l’exercice précédent. Les résultats ne sont pas comparables, car nous avons conclu la vente de la Société Trader le 28 juillet 2011.

La perte nette liée aux activités abandonnées s’est chiffrée à 120,9 M$ en 2011. Ce montant comprend une perte à la cession de 134,3 M$ (déduction faite de l’impôt sur le résultat) pour l’exercice clos le 31 décembre 2011, ce qui représente la différence entre la juste valeur, déduction faite des coûts liés à la vente, et la valeur comptable de l’actif net vendu.

En outre, à la suite de l’adoption des IFRS, la cession de la filiale américaine YPG Directories, LLC le 15 avril 2010 est également présentée dans les activités abandonnées pour l’exercice clos le 31 décembre 2010.

(Perte nette) bénéfice net

En 2011, le bénéfice net a diminué de 3 058,4 M$ par rapport à l’exercice précédent, ce qui a donné lieu à la comptabilisation d’une perte de 2 829 M$. La diminution pour l’exercice est principalement imputable à la dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles dont il a été question ci-dessus. Outre ces éléments, la diminution pour l’exercice s’explique également par la dépréciation de 50,3 M$ de notre participation dans Ziplocal et une perte à la cession de 134,3 M$ (déduction faite de l’impôt sur le résultat) liée au désinvestissement de la Société Trader.

Comparaison de l’exercice 2010 et de l’exercice 2009

L’analyse qui suit se fonde sur les chiffres établis conformément aux PCGR du Canada tels qu’ils ont été présentés dans le rapport de gestion de 2010.

Produits

Au cours de 2010, les produits ont augmenté pour se chiffrer à 1 679,9 M$, comparativement à 1 639,9 M$ pour 2009. L’apport additionnel de Canpages aux produits au cours de l’exercice terminé le 31 décembre 2010 a été contrebalancé en partie par la diminution des produits découlant du désinvestissement de YPG (États-Unis). Dealer.com a fourni un apport aux produits d’environ 78 M$ pour 2010. En excluant les résultats de Dealer.com, la croissance interne des produits a diminué en raison de la baisse des produits tirés des médias imprimés dans les deux secteurs. La transition continue de l’industrie des médias et de l’édition vers davantage de contenu en ligne continue d’exercer une pression sur nos produits imprimés traditionnels. Pour 2010, la croissance interne des produits tirés des activités en ligne a atteint 15,8 %. Les produits combinés tirés des activités en ligne des secteurs Annuaires et Médias verticaux se sont élevés à 445,3 M$ en 2010. Notre réseau de sites Web pour les secteurs Annuaires et Médias verticaux a attiré en moyenne 10,3 millions de visiteurs uniques non dupliqués1 au cours du quatrième trimestre de 2010, ce qui représente 41,4 %1 des internautes au Canada.

BAIIA

Le BAIIA a diminué de 43,1 M$ pour s’établir à 850,3 M$, comparativement à 893,4 M$ en 2009. En 2010, nous avons engagé des coûts de 48,5 M$ liés à la conversion et à la création d’une nouvelle image de la marque découlant de notre conversion en tant que fiducie de revenu en une société par actions. En excluant ces coûts, le BAIIA a augmenté de 5,4 M$ comparativement à 2009.

Le coût des produits vendus a augmenté de 15,3 M$ pour s’établir à 479,5 M$, comparativement à 464,2 M$ en 2009. La hausse pour l’exercice clos le 31 décembre 2010 découle principalement de l’augmentation des coûts associée à l’acquisition de Dealer.com au premier trimestre de 2010. Comme elle a été acquise en mai 2010, Canpages a aussi entraîné des coûts additionnels au cours de l’exercice par rapport à 2009. Ces coûts ont été neutralisés par la baisse des coûts découlant du désinvestissement de YPG (États­Unis).

  • 1 Source : comScore Media Metrix Canada.

La marge brute est demeurée relativement stable, s’établissant à 71,5 % en 2010, comparativement à 71,7 % en 2009.

Les frais généraux et d’administration ont augmenté de 67,7 M$ pour s’établir à 350 M$, comparativement à 282,3 M$ en 2009. Les hausses de frais généraux et d’administration pour 2010 sont principalement attribuables aux coûts liés à la conversion et à la création d’une nouvelle image de la marque, ainsi qu’à la hausse des coûts dans le secteur Médias verticaux à la suite de l’acquisition de Dealer.com le 5 janvier 2010, et à la hausse des coûts à la suite de l’acquisition de Canpages le 25 mai 2010.

Amortissements

Les amortissements ont augmenté pour s’établir à 270,1 M$ en 2010, comparativement à 142,4 M$ en 2009. Cette hausse est principalement attribuable à l’augmentation de l’amortissement de certaines immobilisations incorporelles liées à l’acquisition de Dealer.com et de Canpages.

Frais connexes à l’acquisition

En 2010, nous avons comptabilisé des frais connexes à l’acquisition de 30,5 M$ en raison des acquisitions de Canpages, de RedFlagDeals.com, de Restaurantica, de Mediative LP, d’Uptrend Media, d’AdSplash, de 411.ca et de CanadianDriver. Ce montant inclut des coûts de transaction de 18,8 M$ et des frais de restructuration et charges spéciales de 11,7 M$.

Frais de restructuration et charges spéciales

Au cours de 2010, nous avons comptabilisé, relativement à l’acquisition de Canpages, des frais de restructuration et charges spéciales liés à une réorganisation interne, à une réduction de l’effectif, à l’accélération des changements apportés aux processus d’affaires dans nos centres d’excellence et à d’autres éléments, totalisant 33,9 M$. En 2009, le montant comptabilisé au titre d’initiatives semblables s’est chiffré à 40,3 M$.

Charges financières

Les charges financières ont augmenté de 30,2 M$ pour s’établir à 144,8 M$, comparativement à 114,6 M$ en 2009. Cette augmentation découle en partie d’une réduction du profit lié au rachat d’actions privilégiées, de billets à moyen terme, de facilités de crédit et de débentures échangeables, qui s’est chiffré à 4,2 M$ en 2010, comparativement à un profit net de 42,8 M$ en 2009. Le taux d’intérêt effectif moyen sur notre portefeuille de titres d’emprunt s’est établi à 5,4 % au 31 décembre 2010, comparativement à 5,8 % au 31 décembre 2009.

Profit à la cession réputée d’une participation dans une entreprise associée

La participation dans Dealer.com que Trader détenait auparavant, et qui était comptabilisée selon la méthode de la mise en équivalence jusqu’au 5 janvier 2010, a été réévaluée à sa juste valeur de 40,6 M$ et le profit à la cession réputée a été constaté dans le résultat net. La perte cumulée latente découlant de la conversion des états financiers de Dealer.com en dollars canadiens a également été constatée dans le résultat net sur la même base que celle qui serait exigée si Trader avait cédé directement la participation qu’il détenait auparavant. Les transactions susmentionnées ont généré un profit net de 2,4 M$ qui a été comptabilisé au premier trimestre de 2010.

Profit à la cession d’une filiale

Au cours de 2010, la Société a échangé sa participation dans YPG Directories, LLC contre une participation minoritaire de 35 % dans une nouvelle entité issue du regroupement de YPG Directories, LLC et de Ziplocal LP. La transaction a été conclue le 15 avril 2010, ce qui a donné lieu à un profit à la vente de 2,3 M$.

Dividendes sur actions privilégiées de séries 1 et 2

Les dividendes sur les deux séries d’actions privilégiées rachetables se sont élevés à 21,2 M$, comparativement à 22,4 M$ en 2009.

Provision pour impôt sur le résultat

Le taux d’imposition combiné fédéral-provincial prévu par la loi s’est établi à 29,9 % et à 31,4 % pour 2010 et 2009, respectivement. La Société a inscrit une charge d’impôt correspondant à 17,1 % et à 16,5 % du bénéfice pour 2010 et 2009, respectivement. Avant la conversion à partir d’une fiducie de revenu, la filiale du Fonds, YPG LP, était une société en commandite et, à ce titre, elle n’était pas assujettie à l’impôt sur le résultat, contrairement à ses propres filiales. L’écart entre le taux d’imposition prévu par la loi et le taux d’imposition effectif était principalement lié aux produits interentreprises, qui n’étaient pas imposables au moment de leur réception par YPG LP.

Quote-part des pertes liées aux participations dans des entreprises associées

En 2010, nous avons comptabilisé notre quote-part des pertes liées à nos participations dans des entreprises associées qui s’élève à 19,9 M$, comparativement à 7,1 M$ en 2009. Les pertes comprennent l’amortissement des immobilisations incorporelles relatives aux participations dans des entreprises associées, dont le montant s’élève à 22 M$ (12,9 M$ en 2009).

Bénéfice net

Le bénéfice net a augmenté de 65,2 M$ pour s’établir à 274 M$ en 2010. L’augmentation est principalement attribuable à la dépréciation du goodwill en 2009, en partie contrebalancée par la hausse des amortissements à la suite des acquisitions d’entreprises en 2010 ainsi que des coûts engagés relativement à notre conversion et à la création d’une nouvelle image de la marque et aux frais connexes à l’acquisition engagés relativement à l’acquisition de Canpages, de RedFlagDeals.com, de Restaurantica, de Mediative LP, d’Uptrend Media, d’AdSplash, de 411.ca et de CanadianDriver en 2010.

Sommaire des résultats consolidés trimestriels

Résultats trimestriels
(en milliers de dollars canadiens, sauf l’information sur les actions)
Téléchargez le fichier Excel (XLS 29 KB)

 

 

 

 

 

 

 

2011

 

 

 

 

 

 

2010

 

T4

T3

T2

T1

T4

T3

T2

T1

Produits

313 315

$

323 441

$

342 738

$

349 372

$

345 378

$

355 949

$

360 118

$

339 684

$

Coûts opérationnels

166 117

 

157 443

 

166 262

 

159 337

 

184 043

 

162 726

 

156 140

 

141 112

 

Bénéfice opérationnel avant amortissements, dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles, frais connexes à l’acquisition et frais de restructuration et charges spéciales (BAIIA)

147 198

 

165 998

 

176 476

 

190 035

 

161 335

 

193 223

 

203 978

 

198 572

 

Marge sur BAIIA

47

%

51,3

%

51,5

%

54,4

%

46,7

%

54,3

%

56,6

%

58,5

%

Amortissements

23 003

 

37 800

 

47 735

 

52 368

 

76 269

 

48 349

 

31 269

 

24 378

 

Dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles

 

2 900 000

 

 

 

 

 

 

 

Frais connexes à l’acquisition

210

 

497

 

6 233

 

803

 

5 066

 

1 960

 

19 934

 

3 615

 

Frais de restructuration et charges spéciales

14 254

 

 

11 888

 

 

6 229

 

16 185

 

8 977

 

 

Bénéfice opérationnel (perte opérationnelle)

109 731

 

(2 772 299)

 

110 620

 

136 864

 

73 771

 

126 729

 

143 798

 

170 579

 

Bénéfice net (perte nette)

45 292

 

(2 825 452)

 

(14 250)

 

(34 589)

 

(14 694)

 

64 999

 

51 982

 

127 119

 

Bénéfice (perte) de base par action attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires lié(e) aux activités poursuivies

0,08

$

(5,52)

$

(0,05)

$

0,13

$

(0,03)

$

0,12

$

0,09

$

0,23

$

Bénéfice (perte) dilué(e) par action attribuable aux détenteurs d’actions ordinaires lié(e) aux activités poursuivies

0,03

$

(5,52)

$

(0,05)

$

0,11

$

(0,03)

$

0,10

$

0,09

$

0,20

$

Au cours du deuxième trimestre de 2010, nous avons fait l’acquisition de Canpages, ce qui a entraîné une hausse de nos produits. Les produits ont diminué d’un trimestre à l’autre en 2010 et en 2011 en raison de la pression continue exercée sur nos produits imprimés. Au premier trimestre de 2011, les produits ont augmenté en raison du caractère saisonnier associé à la publication des annuaires de Canpages.

Notre marge sur BAIIA a diminué progressivement en 2010 et en 2011, traduisant la baisse des produits provenant des médias imprimés et la diminution des marges liées à Canpages et Mediative, acquises en 2010. Au quatrième trimestre de 2010, notre marge sur BAIIA a fléchi en raison des coûts liés à la conversion et à la création d’une nouvelle image de la marque découlant de notre conversion en une société par actions. Au quatrième trimestre de 2011, nous avons engagé une charge non récurrente d’environ 6 M$ en raison d’un avis de cotisation pour la taxe de vente.

Les réorganisations internes et les initiatives de contrôle des coûts ont donné lieu à des frais de restructuration et à des charges spéciales qui ont eu une incidence sur certains de nos résultats trimestriels en 2010 et en 2011. L’amortissement des immobilisations incorporelles liées à l’acquisition de Canpages a eu une incidence sur le bénéfice net du deuxième semestre de 2010 et en 2011. Le bénéfice net de l’ensemble de l’exercice 2010 a subi l’incidence des coûts liés à la conversion et à la création d’une nouvelle image de la marque découlant de notre conversion de fiducie de revenu en société par actions ainsi que des frais connexes à l’acquisition, plus particulièrement au quatrième trimestre de 2010. Nous avons inscrit une perte découlant de la cession de la Société Trader et une dépréciation de notre participation dans Ziplocal au premier et au deuxième trimestres de 2011, respectivement. Enfin, pendant le troisième trimestre de 2011, nous avons comptabilisé une charge de 2,9 G$ relativement à la dépréciation du goodwill et des immobilisations incorporelles.

Analyse des résultats du quatrième trimestre de 2011

Produits

Les produits ont diminué au quatrième trimestre de 2011 pour se chiffrer à 313,3 M$, contre 345,4 M$ à la période correspondante de l’exercice précédent. La diminution au quatrième trimestre s’explique par la baisse des produits tirés des médias imprimés sur nos marchés traditionnels, en partie contrebalancée par l’augmentation des produits tirés des activités en ligne.

BAIIA

Le BAIIA a diminué de 14,1 M$ pour s’établir à 147,2 M$ au quatrième trimestre de 2011, comparativement à 161,3 M$ au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Bien que la plupart de nos produits en ligne nous aient permis de dégager des marges semblables à celles qu’obtiennent nos produits imprimés sur nos marchés locaux, la baisse des produits a entraîné la baisse du BAIIA.

Le coût des produits vendus a augmenté de 11,4 M$ au quatrième trimestre par rapport à celui de la période correspondante de l’an dernier et s’est établi à 103,9 M$. L’augmentation pour le trimestre découle de la hausse des frais de vente liés à notre division Mediative.

La marge brute a diminué pour se fixer à 66,8 % au quatrième trimestre de 2011, contre 73,2 % au quatrième trimestre de 2010. Cette baisse pour le trimestre est imputable à la diminution des produits tirés des médias imprimés ainsi qu’à la contraction des marges associées à Canpages et à notre division Mediative.

Les frais généraux et d’administration ont reculé de 29,3 M$ au cours du trimestre clos le 31 décembre 2011 pour se chiffrer à 62,2 M$, contre 91,5 M$ au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Au quatrième trimestre de 2010, des coûts liés à la conversion et à la création d’une nouvelle image de la marque de 30 M$ avaient été engagés. Au quatrième trimestre de 2011, nous avons une charge non récurrente d’environ 6 M$ relativement à un avis de cotisation pour la taxe de vente.

Amortissements

Les amortissements ont diminué et se sont établis à 23 M$ pour le quatrième trimestre de 2011, comparativement à 76,3 M$ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. La diminution trimestrielle s’explique par la baisse de l’amortissement de certaines immobilisations incorporelles de YPG (États-Unis) et de Canpages qui étaient pleinement amorties au cours du trimestre.

Frais connexes à l’acquisition

Nous avons engagé des frais de 0,2 M$ au cours du trimestre clos le 31 décembre 2011 en raison d’investissements potentiels. Au cours du quatrième trimestre de 2010, des frais de 5,1 M$ avaient été engagés. Les frais de 2010 étaient essentiellement liés à notre acquisition de Canpages, d’AdSplash, d’Uptrend Media et de Mediative LP.

Frais de restructuration et charges spéciales

Au cours du trimestre, nous avons engagé des frais de restructuration et charges spéciales de 14,3 M$, comparativement à 6,2 M$ au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Les frais engagés en 2011 étaient associés à la réduction de la main-d’œuvre et à la résiliation de certaines obligations contractuelles en raison de l’élimination de la publication de certains annuaires redondants et de l’intégration de nos activités de Canpages à celles de GPJ.

Dividendes sur actions privilégiées de séries 1 et 2

Les dividendes sur les deux séries d’actions privilégiées rachetables se sont élevés à 4,6 M$ au quatrième trimestre de 2011, comparativement à 5,1 M$ pour la période correspondante de l’exercice précédent.

Provision pour impôt sur le résultat

Le taux d’imposition combiné fédéral-provincial prévu par la loi s’est établi à 27,9 % et à 29,9 % pour les trimestres clos le 31 décembre 2011 et le 31 décembre 2010, respectivement. La Société a inscrit une charge d’impôt de 20,6 % sur le bénéfice du trimestre clos le 31 décembre 2011 et une charge d’impôt de 95 % liée au bénéfice du trimestre clos le 31 décembre 2010. Dans le cadre de la cession de YPG Directories, LLC en 2010, Yellow Média inc. a révisé le statut de ses actifs d’impôt différé en 2010. Par conséquent, une réduction de valeur de 22,9 M$ a été comptabilisée au quatrième trimestre.

Quote-part des pertes liées aux participations dans des entreprises associées

Au quatrième trimestre de 2011, nous avons comptabilisé notre quote-part des pertes liées à nos participations dans 411.ca et Acquisio, qui s’élève à 0,4 M$, comparativement à 8,3 M$ pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. La baisse pour le trimestre s’explique par le fait qu’aucune quote-part des pertes découlant de notre participation dans Ziplocal n’a été comptabilisée, car cette participation a été radiée au deuxième trimestre de 2011. Le montant constaté comprend l’amortissement des immobilisations incorporelles relatif à ces placements en titres de capitaux propres.

Bénéfice net

Au quatrième trimestre de 2011, le bénéfice net a augmenté de 60 M$ par rapport à une perte nette de 14,7 M$ au trimestre correspondant de l’exercice précédent pour se chiffrer à 45,3 M$. Cette amélioration est principalement attribuable aux coûts liés à la conversion et à la création d’une nouvelle image de la marque engagés au quatrième trimestre de 2010.

Haut de page