Contrôles et procédures

À titre de société ouverte, nous devons prendre toutes les mesures nécessaires pour nous assurer que l’information importante concernant nos rapports présentés ou déposés en vertu des lois sur les valeurs mobilières donne une image fidèle de l’information financière de GPJ. Cette responsabilité incombe à la direction, notamment le président et chef de la direction et le chef de la direction financière intérimaire. La direction est responsable de l’établissement des contrôles et procédures de communication de l’information, de leur maintien et de leur évaluation ainsi que du contrôle interne à l’égard de l’information financière.

Contrôles et procédures de communication de l’information

L’évaluation de l’efficacité des contrôles et des procédures de communication de l’information a été effectuée selon les termes du Règlement 52-109 sous la supervision du président et chef de la direction et du chef de la direction financière par intérim. Ces derniers ont conclu que ces contrôles et procédures de communication de l’information étaient adéquats et efficaces au 31 décembre 2011. La direction de GPJ peut ainsi fournir l’assurance raisonnable que l’information importante concernant la Société lui est présentée rapidement afin qu’elle puisse fournir aux investisseurs des renseignements complets et fiables.

Contrôle interne à l’égard de l’information financière

La direction a conçu un contrôle interne à l’égard de l’information financière de façon à fournir l’assurance raisonnable que notre information financière est fiable et que nos états financiers consolidés ont été préparés conformément aux IFRS. La conception et l’efficacité du contrôle interne à l’égard de l’information financière ont été évaluées en fonction du Règlement 52­109 sous la supervision du président et chef de la direction et du chef de la direction financière par intérim. Par suite de ces évaluations, ces derniers ont conclu que le contrôle interne à l’égard de l’information financière était adéquat et efficace pour fournir une telle assurance au 31 décembre 2011.

La direction a également conclu que, pendant le quatrième trimestre, clos le 31 décembre 2011, le contrôle interne à l’égard de l’information financière n’a subi aucun changement qui a eu ou qui pourrait raisonnablement avoir une incidence importante sur ce contrôle.

Haut de page